Nouvelles

Septembre 2013 : Une formation enrichissante

posté le 20 septembre 2013
thumb image

Du 16 au 20 septembre dernier, quatre d’entre nous ont participé à une session de formation, organisée par la fédération des carmélites de France-Nord, et proposée aux femmes entrées depuis moins de 10 ans au Carmel et à leurs formatrices.

Le thème global nous invitait à regarder notre croissance humaine sous l’action et le regard de Dieu – en termes savants, il s’agissait « d’anthropologie théologique », traitée par un frère carme et une consultante en sciences humaines.

En guise d’introduction, chacune a pu dire – et surtout montrer à l’aide d’une photo symbolique – comment elle se percevait en relation à Dieu et aux autres. Ce fut un très beau partage, qui a laissé à chacune son mystère tout en permettant de mieux nous connaître.

seigneur_fais_de_moi__calligraphie_de_soeur_marthebenedicteLa connaissance de soi, même théologique, ne peut se passer des apports et des recherches en sciences humaines. Aussi sommes-nous passées par des définitions psychologiques de l’être adulte, et par la psychanalyse, pour pouvoir envisager notre foi : comment peut-on dire que Dieu est présent en chaque être humain ? Et comment cette présence s’articule-t-elle avec la liberté que Dieu nous a offerte ? De riches pistes ont donc été proposées aux participantes, pour les aider à vivre la prière contemplative et à harmoniser relations affectives et spirituelles.

 

dessin_homme_deboutUne deuxième partie de la session a mis l’accent sur les relations communautaires : comment s’y insérer, comment les gérer… avec des moyens humains et un objectif biblique : devenir les hommes et les femmes voulus par Dieu lors de la Création. Ici encore, consentir et accepter notre condition humaine, dans son inachèvement, fut rappelé comme le travail fondamental des êtres-en-devenir que nous sommes. Non pas défaitisme et résignation, mais croire que je peux changer (et l’autre aussi !) parce que notre vocation à tous, c’est de participer à la vie divine et à la communion d’amour de la Trinité.

Au final, chacune a pu revenir dans sa communauté avec de bons outils pour déployer sa relation à Dieu et aux autres. Lorsque l’on sait avec humour débusquer les « problèmes de communication » qui nous coupent de Dieu et du prochain, on avance plus allègrement et l’avènement du Royaume se fait plus proche !

chemin