Amitié dans le Seigneur

thumb image

Si vous vous posez cette question…

« Entrer au Carmel, c’est accepter tout ce qui vient d’être décrit : le risque et l’aventure, la vie de prière, la mission de louange et de transformation de soi… accepter tout cela, non parce qu’on est très fort, mais parce qu’on s’appuie sur une amitié.

Mais… s’appuyer sur les autres, est-ce vraiment possible ? »

chant du salve regina carmel du havre

Notre réponse

  • Nous nous appuyons sur Jésus, parce qu’il nous a appelées par notre nom. Oser croire que s’il nous a appelées, il ne nous laissera pas tomber.
  • Nous appuyer aussi sur les sœurs de la communauté : être des amies, de vraies amies qui peuvent compter les unes sur les autres, se soutenir, rire ensemble, jouer, pleurer, peiner…
  • Avec Jésus et les sœurs, apprendre la confiance : c’est cela la foi, et pas seulement un contenu auquel nous adhérons intellectuellement.
  • Personne ne peut vivre sans « croire », c’est à dire sans faire confiance ; en effet, nous ne pouvons pas tout savoir ni maîtriser… nous devons compter sur les autres !
  • Nous appuyer sur les autres et sur Jésus, c’est le remède à nos peurs de ne pas y arriver ; c’est faire le choix de l’ouverture plutôt que du repli individualiste ; c’est oser l’espérance que toute histoire, toute relation est porteuse de sens.
  • En fait, il s’agit de nous laisser aimer… et cela peut prendre toute une vie pour accepter d’être aimé(e), sans devoir rendre quoi que ce soit, sans nous dire que nous devons être à la hauteur… Etre aimé(e) gratuitement, pour ce que nous sommes…

 

Témoignage d’une sœur

Sœur Véronique de l’Eucharistie, au Carmel depuis 20 ans

 

Pourquoi ai-je choisi d’entrer au Carmel ?

Pour être « l’Amour dans le cœur de l’Eglise » comme le dit sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus. Contribuer à répandre cet Amour venu de Dieu au cœur du monde.

 

Qu’est ce que j’ai expérimenté ?

Une réelle connaissance de moi-même et du cœur de l’homme avec un appel constant à la conversion et à la transformation appuyé sur le Christ qui nous aime de manière inconditionnelle.

 

 

Une photo ou un objet symbolique pour dire ma vocation ?

Un petit âne, symbole de l’humilité et de la route à parcourir

 

Une phrase d’Ecriture qui me parle particulièrement ?

J’en ai deux à partager !

« L’Agneau qui se tient au milieu du Trône sera leur pasteur pour les conduire aux sources de la vie et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux. » Ap 7,17

« Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraîche,
il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin
pour l’honneur de son  nom.

Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi
devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m’accompagnent
tous les jours de ma vie ;
j’habiterai la maison du Seigneur
pour la durée de mes jours.

Psaume 22