Prière

thumb image

Et si vous vous posez cette question…

« Entrer au Carmel, c’est mettre la prière au centre de la vie…

Est-ce qu’on ne finit pas par s’ennuyer à la longue ? »

Notre réponse

  • La prière, c’est une rencontre avec un ami, Jésus-Christ : lui parler, l’aimer, le regarder, le consulter, l’interroger, l’écouter… Comme l’écrit sainte Thérèse d’Avila : « L’oraison, c’est un entretien fréquent, seul à seul, avec Celui dont on se sait aimé » (Livre de la Vie 8, 5)
  • Cette rencontre, elle prend différentes formes dans la journée : oraison silencieuse, prière chantée avec les psaumes de l’office, Eucharistie, lectio divina, prière continuelle en travaillant, mais aussi partages avec les sœurs ou d’autres personnes… Avant que nous le cherchions, le Seigneur vient à notre rencontre ; il nous parle par des moyens différents tout au long de la journée !
  • Comme toutes les relations humaines, cette relation avec le Christ évolue ; elle est tissée de tout ce qui fait notre vie (les hauts et les bas), de tout ce qu’il nous donne comme éclairages, de moments denses ou de traversées désertiques…
  • C’est passionnant de le chercher, de (re)découvrir qu’il nous attend, qu’il nous aime…

 

Témoignage d’une sœur

Sœur Anne-Elisabeth de la Trinité, au Carmel depuis 17 ans

dessin sr sabrina carmel du havrePourquoi ai-je choisi d’entrer au Carmel ?

J’ai choisi d’y entrer à cause du Christ, pour le Christ. La prière silencieuse et le désir de vivre cette vie avec d’autres sœurs m’attirait.

 

Qu’est ce que j’y expérimente ?

Un combat permanent et une vigilance afin de vivre selon l’Evangile

 

Une photo ou un objet symbolique pour dire ma vocation ?

L’icône de Jésus miséricordieux : ce Jésus-là, avec la phrase « Jésus, j’ai confiance en toi » écrite sur cette icône… c’est Lui qui m’a conduite, qui m’a séduite, pour donner ma vie au Carmel.

 

Une phrase d’Ecriture qui me parle particulièrement ?

« Mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source jaillissant pour la vie éternelle » (Jn 4, 14)